Penser le travail - Être conseiller emploi

Les conseillers à l'emploi de POLE EMPLOI incarnent dans l'esprit de chacun le rouage entre le demandeur d'emploi et le marché du travail. La tentation est grande de les tenir pour responsable de la crise de l'emploi que le pays traverse depuis une dizaine d'années.

Qui sont ces professionnels ? Quel est leur métier ? A quoi servent-ils? Dans une institution malade des changements organisationnels à répétition, que mettent-ils en oeuvre dans leur quotidien pour donner du sens à ce qu'ils font et faire vivre les valeurs auxquelles ils croient encore...



De février à septembre 2012, OPERAE (Jenny Delécolle) accompagné de la Compagnie Le Thé à Trois (Paul Grenier) a animé un stage interne à POLE EMPLOI auprès d'un groupe volontaire de conseillers à l’emploi. A partir d'observation de terrain, et d'enregistrements captés à l'agence de POLE EMPLOI d'Ajaccio entre les conseillers et des demandeurs d'emploi, nous avons analysé les attitudes professionnels de chacun, les façons de faire, les conceptions multiples de ce métier en fonction de ce que chacun y met. Écriture, improvisation à partir de situations réelles, séquences vidéo et arts plastiques nous ont permis de cheminer en pariant sur la créativité de chacun, et de tenter de ré-enchanter une réalité professionnelle en promouvant la capacité du collectif à produire une réflexion à la fois partagée et contrastée sur le travail.

 

Le fruit de ce travail collectif a été présenté devant une centaine de salariés du POLE EMPLOI Corse et quelques invités extérieurs, le vendredi 21 septembre 2012 après-midi dans la salle de théâtre de la C.C.A.S. de Porticcio. La présentation scénique s’est conclue par un débat. Nous avons regretté l'absence de la plupart des encadrants de l'agence qui ont sans doute considéré que ce stage quelque peu "hors-norme" ne ferait guère avancer leurs préoccupations quotidiennes de managers.



Texte introductif de la présentation, écrit par les conseillers

 

Une rencontre, des rencontres

Une expérience

Une crainte, une appréhension

des questions, un échange

s’exprimer

notre corps s’exprime

un ballet : toi, moi, nous

angoissés, désarticulés, désorientés, des gestes, des regards, dans tous les sens, perdus, isolés, mais ensemble quand même

l’un voit un tampon, d’autres leurs agendas, l’un voit un sac remplit, qui lui sert de débarras.

Alors on est là pour quoi ? Casser les rêves ? Chasser les rêves ? Aider à rêver utile ? A affronter l’avenir ? Ou plutôt à le construire, ici ou ailleurs, demain ou plus tard ?

Des personnages verdissent, rougissent, certains ont les cheveux qui se hérissent, d’autres ont une irruption de boutons, un face à face ou une confrontation, un bateau en pleine tempête part à la dérive et la capitaine a quitté le navire depuis bien longtemps laissant les pauvres moussaillons seuls et désespérés.

Place à la création

On s’invente, on partage

On redevient un ensemble… une œuvre humaine

Le demandeur est un conseiller,

Les conseillers deviennent artistes,

L’artiste devient conseiller.

Devant un public docile, dispersé, attentif, agité, conquis, indifférent, peu importe : il faut que le message passe. Que le message passe. QUE LE MESSAGE PAS-SE.

Du mouvement et de la vie. De l’expression libre. Pas de symbolisme ou de schéma : de l’impulsion, du tac au tac, du mouvement, de la vie. Et dans ce combat de formes et de couleurs, tu verras bien que le message passsssssse.

Les doigts se mettent à l’œuvre. Pétrissage, façonnage, coloriage, motifs naïfs ou abstraits, peu importe… il faut occuper l’espace… La voix guide les gestes…


Sandrine, Jean, Marie-Anne, Marie-Jeanne et Marie-Claire


Montage vidéo projeté pendant la présentation